Faux-semblant

Était-ce un rêve ?
S
a joue à peine effleurée ; elle en douterait presque.

Un songe ?
Ce souffle léger et ténu sur son visage ; elle le cherche encore.

Un mirage alors ?
Sa bouche caressée par un baiser furtif ; elle ressent ses lèvres.

Un espoir ?
Cette silhouette penchée au-dessus d’elle ; certitude d’une présence.

C’est un cauchemar.
Ses yeux s’ouvrent sur le noir de la nuit. Opacité totale.

Une hallucination.
Ses espoirs s’évanouissent, étouffés d’ombres sombres.

Un tourment.
Ce lit vide dans lequel il fait si froid ; des frissons la glacent.

Une torture.
L’absence de l’être aimé qui vrille son cœur…

2 réflexions sur « Faux-semblant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*