Nouvelle année

J’ai envie de vous dire à tous “Bonne année” mais ce serait se voiler la face : chacun sait qu’elle sera ponctuée de difficultés, d’épreuves dans le pire des cas. Rien dans ce bas monde ne s’écoule avec fluidité et sans heurts…
Alors je pourrais vous souhaiter une année meilleure que la précédente. Peu de risque à formuler un tel vœu… Mais… que signifie “meilleure” ? À quel niveau se situe cette notion-là ? Sur quels critères pourrais-je décider que la nouvelle année fût meilleure que celle évincée ? Des critères quantitatifs, qualitatifs, certes, mais lesquels ? Réponse on ne peut plus subjective car chacun place le curseur à des niveaux de priorités différents. La vérité est multiple…
Par ailleurs, le bruit court que les écueils constituent autant de passages obligés : s’enrichir ainsi sur le plan personnel, mais aussi prendre le recul nécessaire pour comprendre la Vie et le sens de notre existence. Gagner peut-être en sagesse ? Transmettre, (pourquoi pas ?) à qui veut bien l’entendre, ce que nous aurons appris ? Non, ce genre d’héritage n’existe pas, car rien ne s’apprend en dehors de toute expérience, quelle qu’elle soit.
Mais qu’entend-on par sagesse ? Elle n’exclut pas un brin de folie, d’excentricité, de révolte. Elle marche main dans la main avec la liberté.
Bon… Vous l’aurez compris, je me suis perdue dans mes réflexions… Ce qui devait être rédigé brièvement prend des allures de pavé. Une chose est certaine, c’est que je n’ai pas gagné en concision depuis hier. Normal : le temps n’existe pas, c’est une invention de l’Homme.
Mais stop ! J’arrête là, car je m’égare de plus en plus et il est fort probable autant que compréhensible que vous ayez décroché depuis longtemps…
Quoi qu’il en soit, une chose est certaine, je vous souhaite d’être aimé et d’aimer. Car l’amour est le moteur de la vie. Sans amour, on n’est rien, on n’a aucun espoir. C’est pour lui et grâce à lui que bat notre cœur, il coule dans nos veines. C’est le piment de nos jours, le soleil dans nos yeux, la confiance dans l’avenir. Par opposition à certaines vérités qui ne le sont qu’observées sous certains angles, l’amour est une vérité, universelle, intemporelle et qui ne peut être remise en question.
Alors, c’est vraiment ce que je vous souhaite : donner de l’amour et en recevoir.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*